skip to Main Content

Les expats sont-ils des “pluritraumatisés”* ?

pluritraumatisés

(*j’invente un mot, mais je pense qu’il vous parlera !)

Photo-souvenir prise en 2009 (lors de notre déménagement de Tokyo…)…

Le 4ème petit frère était en porte-bébé sur mon dos pendant qu’on préparait nos cartons.

 

Cette semaine, je discutais par messages vocaux interposés avec l‘un de mes bons amis à qui je racontais mon déménagement à venir (dans 3 mois), la liste de mes tris, et autres réjouissances administratives 😏

 

Et il m’a répondu : “Waw, quelle énergie !! On dit que déménager fait partie des traumatismes pour un humain… Alors pour vous, ça en fait quelques-uns quand même ! Bravo à vous, quel courage, j’imagine qu’au bout d’un moment on s’habitue !”

 

Ce qui est “drôle”, c’est que moi j’ai déménagé 9 fois en 22 ans et dans 6 pays, alors je devrais être polytraumatisée !! … Et je ne me sens pas comme tel !

(En vrai. je sais que ce n’est pas tout rose bisounours, que c’est une période qui nous bouscule à chaque fois, qui nous fragilise certainement par certains aspects… Mais elle nous dynamise aussi et nous ouvre l’esprit bien certainement !)

 

S’en est suivie une réflexion de ma part…

 

Qu’est-ce qui fait que je me sens “chez nous” quelque part ??

 

Je me suis entendu lui dire : “Oui, c’est vrai qu’on s’habitue peut-être, en tous cas on devient très résilient. Pour ma part, ma “maison”, c’est un concept, un sentiment très intime et personnel, qui ne tient pas forcément à des murs, mais plutôt à certains objets de transition de type “doudou”… Et mes doudous à moi (j’en ai plusieurs !), ça peut être certains de nos meubles, des œuvres d’art ou babioles achetées lors de voyages, des photos, des objets et beaucoup de vaisselle… qui m’accompagnent et qui font l’histoire de ma vie au fil des déménagements”.

 

➡️ Je pense notamment à certains objets improbables qu’on emmène de logement en logement, comme s’ils faisaient un peu partie de la famille.

 

➡️ Je pense aussi à mes assiettes japonaises, mes bols chinois de Singapour, mes poteries polonaises de Boleslawiec (cette ville est à 1h30 de chez moi ici en Allemagne), mélangés avec un plat en argent de ma belle-mère et à certains verres reçus de ma grand-mère… ou encore mon coupe-saucisson jurassien ! Cela fait un joyeux bazar sur ma table… mais qu’est ce que je l’aime ce bazar-là ! C’est juste plein d’éléments qui sont autant de parties de l’histoire (et des personnes) de notre vie !

 

➡️ Pour moi la maison, ça peut bouger… Mais je me sens bien si je sens que c’est harmonieux pour mon mari et mes enfants aussi, même si le décor de vie change à coup sûr à chaque fois !

 

➡️ Qu’on vive dans un appartement, une maison, un chalet, un château, un immeuble ancien ou neuf… l’essentiel est de pouvoir recréer ses petites routines familiales.

 

Mes “tips” pour un déménagement :

…sont dans cet article :

🔑 10 clés pour un bon départ en expatriation en famille 🔑

 

Note de la fin / à l’attention des parents :

Selon un article dans  Le Figaro-santé, (je cite cet article, mais il y en a des centaines d’autres sur le net), “L’homme est un animal migrateur : chaque année, quelque 10 % des Français déménagent, dont près de la moitié entre juin et septembre. Mais, outre lumbagos et casse de vaisselle, un autre écueil menacerait le bonheur du nouveau nid, à en croire plusieurs études opportunément publiées au début de l’été. Changer de logement pourrait, à long terme, être dangereux pour la santé mentale des enfants”.

 

Sympa la culpabilisation pour les parents, non ?? 😉

 

Alors je n’ai rien contre le Figaro ni tous les autres… Mais je trouve que, comme toujours, il faut (tenter de) relativiser !!!… 

…. et COMMUNIQUER !! (Parler de nos difficultés et de nos peurs ne peut qu’aider).

Déménager, c’est aussi l’occasion de trier et de discuter en profondeur de bien d’autres sujets que des cartons ! C’est surement un traumatisme, mais un trauma riche !!

 

Qu’en pensez-vous ?

Quels sont les objets qui vous accompagnent partout ?

Comment faites-vous avec vos enfants ?

Je serai heureuse de lire vos commentaires et partages d’expériences.