Skip to content

A quoi sert un.e orthophoniste ? Ma vision du métier

Dans cet article, il me tenait à cœur de partager avec vous la vision que j’ai de mon propre métier d’orthophoniste et de vous le présenter sous tous ses aspects, y compris ceux qui sont moins visibles.

 

֎

 

L’orthophoniste : un thérapeute des troubles de la communication orale et écrite.

 

🟣 L’orthophonie appartient à la grande famille des professions paramédicales. Après un cursus de formation de niveau Master (5 ans en général, les cursus pouvant varier d’un pays à l’autre), l’orthophoniste s’installe en cabinet libéral (seul.e ou en cabinet de groupe) ou intègre une structure en tant que salarié.e (un hôpital, un centre de Protection Maternelle et Infantile, un Institut Médico-Educatif, un Centre Médico-Psychologique, etc). 

 

🟣 Un orthophoniste intervient le plus souvent auprès d’enfants en âge scolaire, qui rencontrent des difficultés dans l’apprentissage du langage oral ou écrit : articulation, lecture, écriture, calcul, quelles que soient les causes de ces difficultés. La « rééducation » se déroule en séances individuelles avec le jeune patient pendant lesquelles nous, orthophonistes, allons lui proposer des jeux et des exercices adaptés pour l’aider à progresser.

 

🟣 Il peut aussi combiner une activité libérale et une activité en structure. Il est dans ce dernier cas, intégré à une équipe pluridisciplinaire.

> C’est mon cas par exemple, quand j’interviens auprès d’un Institut Médico-Educatif de Guyane qui prend en charge des enfants autistes : puisque la majorité des enfants qui y sont accueillis ne parlent pas, une grande part de mon travail consiste à construire un plan de rééducation avec leur éducateur et de lui fournir du « matériel » pour que l’équipe poursuive sur place l’accompagnement.

 

⭐ C’est la vision la plus communément admise du métier d’orthophoniste, et moi la première, je dédie une grande partie de mon agenda à mes consultations avec vos enfants. Parfois aussi avec des adolescents ou des adultes, qui rencontrent ce même type de difficultés.

 

Les orthophonistes ont chacun leur sensibilité et leur spécialité.

 

Au-delà de ce socle commun, chaque orthophoniste va se spécialiser sur ses sujets de prédilection, c’est-à-dire « colorer » sa vision du métier en fonction de sa personnalité, son mode de vie, sa sensibilité + ses formations continues ! 😍

J’aime dire que l’orthophonie n’est pas un métier figé et qu’il offre une multitude de possibilités. C’est du moins la façon dont j’ai choisi de développer mon activité.

Vous le savez, je l’ai souvent partagé dans ce blog, je suis orthophoniste certes, mais je suis aussi maman de quatre enfants plurilingues. Ces 23 dernières années, ma famille et moi avons vécu dans 6 pays : Belgique, en Angleterre, en France (Jura), au Japon, à Singapour, et désormais en Allemagne (Dresde, puis Munich).

Et c’est tout naturellement que cette vie à l’étranger a coloré mon activité d’orthophoniste et que je me suis « spécialisée » dans les domaines du bilinguisme (ou plurilinguisme) et de l’expatriation.

Ces sujets me passionnent et pour ceux qui me connaissent bien, vous savez que je peux en parler des heures ! 😉

 

✨ C’est pourquoi je suis souvent sollicitée pour organiser des conférences ou des ateliers dans les écoles (ou à distance), pour les enseignants comme pour les parents :

  • « Conseils pratiques pour élever un enfant bilingue »
  • « Développement du langage en milieu multilingue de 0 à 6 ans »
  • « Lire et écrire, un enjeu pour les apprentissages : comment transmettre le goût de la lecture en milieu multilingue »
  • « Troubles des apprentissages touchant le langage oral et écrit »
  • « Séance de questions ouvertes » …

Les thèmes et les possibilités sont inépuisables !

 

✨ Et parce qu’il faut tout un village pour élever un enfant, il m’arrive aussi, à la demande des parents, d’accueillir en consultation la nounou d’un enfant ou la jeune fille au pair de la famille, pour les familiariser avec le plurilinguisme et leur proposer des conseils, des astuces ou des choses à éviter pour aider au mieux l’enfant dont elles s’occupent.

 

✨ Et quand il me reste un peu de temps dans l’agenda, je propose aussi du mentorat pour d’autres orthophonistes, qui souhaiteraient apprendre à gérer leur cabinet en ligne (d’un point de vue technique ou organisationnel) ou se former aux thématiques particulières de l’expatriation et du plurilinguisme.

 

Pour celles et ceux qui avaient encore un doute : Non, je ne m’ennuie jamais ! 😊

 

🔥 Parce que c’est ça, ma vision du métier d’orthophoniste : être une personne ressource pour les enfants bien sûr, mais aussi pour tout adulte impliqué dans les apprentissages du langage chez l’enfant et qui aurait la curiosité et la volonté de s’améliorer 🔥

 

Que vous soyez parent, enseignant ou confrère/consoeur, si vous êtes à la recherche d’une personne ressource spécialisée dans le plurilinguisme, les apprentissages, la scolarité bilingue ou l’expatriation pour animer une conférence, un atelier, une formation ou une intervention 👉 discutons-en !