skip to Main Content

5 phrases à dire à votre enfant si vous devez déménager en cours d’année scolaire

5 phrases à dire à votre enfant si vous devez déménager en cours d’année scolaire

En expat’, on le sait tous, il y a la théorie (on se dit qu’on n’acceptera des mutations, des changements de poste, des déménagements en fin d’année scolaire pour ne pas perturber les enfants) et puis il y a la pratique (des imprévus, des décisions de dernière minute de la hiérarchie, des impératifs financiers, médicaux, professionnels, des problèmes de visa, de bail… la vie, quoi !).

 

Bref, il se peut que vous soyez dans une situation où vous devez changer votre enfant de pays (ou de système scolaire, d’école) en plein milieu d’année ! Vous avez tourné le problème dans tous les sens pour l’éviter, mais cela ne sera pas possible ! Il va donc bien falloir s’y faire et l’annoncer aux enfants !

Choisissez des mots simples (selon leur âge) mais réels… ne tournez pas autour du pot, dites la vérité.

 

Voici 5 phrases qui pourront aider votre enfant (donc vous aussi) ! :

 

On sait que ce n’est pas facile pour toi / tu aurais aimé rester avec tes amis jusqu’à la fin de l’année… faire le voyage de classe / le spectacle d’école, etc….

 

Listez ce que votre enfant va rater à cause de votre déménagement.

Sentir que ses parents comprennent ce qu’il vit est déjà un soulagement immense pour l’enfant. Mettre des mots sur ce qu’il vit, son environnement, ce qui va se passer, le timing des différents moments à venir. Certains enfants sont démonstratifs ; ils pleurent, râlent, sont difficiles ou en colère… D’autres semblent passifs, suiveurs, neutres par rapport à tout ce qui arrive.

Dans tous les cas, nommez ce qui arrive ; cela aidera votre enfant à sentir que vous (ses parents) êtes en contrôle de ce qui va arriver, et cela participe à leur confiance en vous.

 

On va organiser une fête de départ pour que tu puisses passer un peu plus de temps avec tes amis. Qui voudrais-tu inviter ? »

 

Cela peut se faire à l’école ou à la maison, cela dépend aussi du temps dont vous disposez. Pourquoi ne pas aussi faire quelques belles photos-souvenir, garder quelques dessins, remplir un cahier d’amis… au choix selon l’âge et les envies de vos enfants ? Rappelez-vous que même si c’est difficile de dire ‘au-revoir’, cela participe au « deuil » et cela permet ensuite à l’enfant d’aller de l’avant !

Une fois que l’on a dit au-revoir, on peut se projeter dans sa nouvelle vie.

 

On va t’aider quand on arrivera dans la nouvelle école… tu seras accueilli comme un nouveau

 

Dès à présent, regardez le site internet de la future école ; quelques photos et informations concrètes permettront de se projeter. Si possible, allez rencontrer la nouvelle maitresse la veille de la rentrée pour vous/le présenter, dire d’où l’on vient, etc… cela brisera la glace. Préparer quelques cookies ou un goûter à partager avec les nouveau amis le premier jour ?

 

On est avec toi / pour nous non plus ce n’est pas facile

 

Même si la décision du déménagement revient aux adultes qui en assument la responsabilité, ce n’est pas pour autant qu’ils ont à jouer aux forts et invincibles.

Expliquez a vos enfants le sentiment d’ambivalence : je sais ce que je quitte / je ne sais pas encore de quoi sera fait la suite / je suis triste et excité en même temps… c’est normal !

 

On t’aime

 

Cela peut vous paraître évident…. Mais dans ces moments là, l’enfant a peut être besoin de l’entendre 2 fois plus !

 

Faites-vous confiance, faites-lui confiance, soyez patients et vous trouverez des solutions pour la suite.

Bon courage !